Archive

Archive for the ‘Listening’ Category

Ambiances sonores dans les petites ruelles de Montréal

October 19, 2012 Leave a comment

Aujourd’hui le vent siffle dans les feuilles d’automne.

Un grande érable tel une cathédrale de hautes feuilles,

chuchotant.

Pins, épicéas, cèdres, cérises, pommes, chênes, peupliers,

tous ensembles font des habitations protégés pour les oiseaux

qui baladent dans les branches.

Pigeons, corneilles, mésanges, hirondelles,

rossignols, grives, bruants donnent vivement leurs voix

au ciel.

Et pour les passants, les plaisirs de

tous petits jardins insérés entre clôtures et rues,

faits avec amour par les résidents dans les espaces partagés

et les dernières fleurs qui perdurent en fin de saison.

Today the leaves whisper in the autumn breezes.

A huge maple makes a cathedral of trembling leaves overhead.

Pines, spruce, cedars, cherries, apples, oaks, poplars

make protected homes for the birds

singing and flying through their branches.

Pigeons, crows, chickadees, swallows,

robins, thrushes, sparrows freely give their voices

to the sky.

And for the passerby, there is the pleasure

of tiny gardens nestled between fence and road,

made with love by residents in shared space,

with flowers persisting to end of season.

Audioparc

September 25, 2012 Leave a comment

Audioparc

VERTICALE investira les abords de la station de métro de la Concorde pour présenter AUDIOPARC, un projet de commissariat de MAGALI BABIN. Les installations, interventions, performances et présentations des artistes DOUGLAS MOFFAT, ANDRA MC CARTNEY et ERIC LEONARDSON (Chicago), MAX STEIN et JEN REIMER, NATALIYA PETKOVA, PATRICE COULOMBE et KATHY KENNEDY s’échelonneront sur toute l’année de programmation 2012-2013.

Ambiances en Actes / Ambiances in Action

September 17, 2012 Leave a comment

Cette semaine nous participerons à Ambiances en Actes.

http://ambiances2012.sciencesconf.org/

Le second Congrès International sur les Ambiances est placé sous l’égide duRéseau International Ambiances dont il constitue l’une des productions majeures. Organisé tous les quatre ans, il a pour objectif de créer un temps de rassemblement à l’échelle internationale pour les chercheurs et les acteurs (opérationnels et artistes) qui analysent les dimensions ambiantales de l’environnement construit et œuvrent à la fabrique sensible du monde contemporain.

Le domaine des ambiances architecturales et urbaines est traversé par de nombreuses démarches et de multiples apports qui en font sa richesse. Le congrès international sur les ambiances propose d’en être l’expression, se nourrissant de travaux à la recherche de circulations nouvelles entre le conçu et le vécu, le mesuré et le qualifié, le projeté et l’éprouvé, le matériel et l’immatériel.

Organisé du 19 au 22 septembre 2012 au Centre Canadien d’Architecture à Montréal (CCA), le congrès se fera l’expression de l’avancée des connaissances et des nouvelles hypothèses proposées par les différents champs disciplinaires et domaines d’activité qui mobilisent la question des ambiances.

This week we take part in the conference, Ambiances in Action.

http://ambiances2012.sciencesconf.org/

The second International Congress on Ambiances will be held under the aegis of the International Ambiances Network. The congress, organized every four years, is one of the network’s main events, an international gathering for researchers, artists and players engaged in analyzing the ambiance-related dimensions of the built environment and in the sensory construction of the contemporary world.

Many approaches are at work in the field of architectural and urban ambiance, and these multiple contributions nurture its rich diversity. The International Congress on Ambiances aims to give voice to this activity, feeding on work exploring new forms of exchange between what is designed and what is experienced, between the measured and the qualified, the projected and the tested, the material and the immaterial.

The Congress will be held for four days at the Canadian Centre for Architecture (CCA), in Montreal, from 19 to 22 September 2012. It will seek to express advances in learning and new hypotheses proposed by the various disciplines and fields of activity which address the question of ambiances.

Stockholm soundwalk

This soundwalk took place right after the end of the Electroacoustic Music Studies Network conference in Stockholm, Sweden. It was a Friday afternoon. We began on the University campus, walking by a small boy who was making sounds with a metal railing, and then by the Department of Defence to a residential area and crossing a busy street. Strangely, the street was not as busy as it had been at other times earlier in the week. There was not the frenetic Friday rush hour I would have expected in Canada at that hour. After the street, we went by a horse paddock where the horses’ hooves were completely muffled by the sand of the paddocks, silent horses. There was a woods after and a shady path, crunchy with gravel. Why is this surface so ubiquitous on walking paths in parks, making our footsteps dominate the landscape? When editing, I chose a part of the walk where we were able to leave the gravel and go through the woods. The fountain on the university campus defines the space, and the channelling of automobile traffic keeps it quieter than surrounding streets. One participant on the walk spoke of how much quieter overall, inside and out, this soundscape is in comparison with where he works in Madrid.

Walking Archives: The Soy Children by Eduardo Molinari

I have been reading Walking Archives: The Soy Children, by Argentinean artist and writer Eduardo Molinari. He walks us into the GMO soy fields of Monsanto, covering more than half of cultivated lands in that country. There is an oblique connection to the work of Soundwalking Interactions: the Buenos Aires soundwalk in December 2010 by chance crossed paths with a Monsanto demonstration.

Molinari says: “My archive … took shape based on three sources or types of documents: copies of the AGN’s [national archives] official photographic material, the photographs I take on walks, and lastly what I call junk or garbage documentation: scraps and fragments of print media (magazines, newspapers, graphics in general) and publications (books, posters, postcards, maps, etc.) Those three elements, joined together as a manual collage, have created the Documents of the Walking Archive…. The process behind the relationship between the Walking Archive and the collective processes I take part in has been coloured from the outset by the dynamic of the walker: it’s a relationship that’s always in context, always linked to others, always open to new forms of knowledge and practices. That’s why I refer to the Walking Archive as a project in which walking as an aesthetic practice and collective and interdisciplinary at ion are at the core.” (2012: 2)

Molinari, Eduardo. Walking Archives: The Soy Children. Brooklyn, NY: Autonomedia, 2012.

 

 

Vancouver soundwalking collective

Tyler Kinnear writes about the activities of the Vancouver soundwalking collective, in the WFAE newsletter. http://wfae.proscenia.net/newsletter/pages/11.htm

Résonances de la Fontaine

May 27, 2012 1 comment

Le 19 mai dernier,

(An English version of this text can be found here)

(Enregistré par Andrew Simpson)

Le 19 mai dernier, les membres de La marche sonore comme processus d’interactions ont produit une captation sonore des Résonances de la Fontaine, qui ont eu lieu au Parc Lafontaine. Cette performance est basée sur une pièce sonore environnementale écrite par Malcom Goldstein en partenariat avec notre groupe de recherche. Sur la partition écrite par Goldstein, il est noté que « la performance musicale est le résultat d’une expérience d’écoute du Parc Lafontaine, ces sons environnementaux se voyant transformés à travers un jeu improvisé par les musiciens ainsi que les responsables de la captation (que Goldstein nomme les sound-recorder people) ». Il ajoute, « les sons de l’environnement ne doivent pas être imités; ce sont plutôt les résonances des ces matériaux sonores, les textures, les qualités tonales, les bruits, les articulation rythmiques et les dynamiques qui constitueront la base du jeu musical.

Après une courte réunion de production, les 6 interprètes (musiciens et responsables de la captation) se sont dirigés vers six lieux d’écoute dispersés à travers le parc, et choisis à même une liste de dix emplacement préparée par Goldstein (ces zones sont encerclées sur le plan situé ci-dessus). Je me suis attardé à deux stations situées près de l’eau, puis je me suis dirigé vers le terrain de balle-molle, pour finir avec les deux stations qui bordent la rue Sherbrooke jusque dans le coin sud-ouest du parc. Ma palette auditive s’est composée notamment de sons reliés au trafic automobile, ainsi que deux avions, quelques chants et vocalisations, le son de l’eau qui coule, les sons typiques de la pétanque, les bruits momentanés des discussions et des pas, quelques sons provenant du terrain de balle-molle, et les cris des enfants qui jouaient à proximité.

La performance a duré presque une heure, de 17h à 18h, durant une belle journée calme et ensoleillée. Goldstein a mis l’emphase sur l’improvisation, donnant à ce jeu une dimension ouverte basée sur l’écoute mutuelle et laissant beaucoup d’espace aux interprètes dans ses instructions. Il n’y a eu aucune répétition. Pour Goldstein, improviser signifie rompre avec de vieilles habitudes et intentions, rompre aussi avec les sons, les rythmes, les techniques et les gestes familiers. Ce travail de l’improvisation n’est pas sans défi pour les responsables de la captation; en effet, le simple fait de pointer un microphone relève déjà d’une intention, d’un geste motivé. Cette démarche nous a donc permis d’aborder l’enregistrement d’une manière moins focusée. Durant les semaines à venir, nous nous pencherons sur nos expériences respectives de cette performance en relation avec les thèmes de la marche sonore, de l’improvisation, ainsi que du rôle de la création, de l’écoute et des technologies sur la production de cet événement ainsi que son déroulement.

Prenez donc le temps d’écouter cette performance, et n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires et observations.