Home > Events, Presentations, Textes en français, walking > Marche sonore à Buenos Aires

Marche sonore à Buenos Aires

La marche sonore permet d’explorer et de perfectionner plusieurs façons d’écouter. La pratique de l’écoute peut en effet prendre différentes formes, différentes tangentes. Par exemple, on peut s’attarder à la structure musicale des sons, ou bien à leur signification, leur valeur dans une discipline ou une communauté spécifique, leur symbole ou leur rôle politique, social, leur appréciation subjective, historique ou même évocatrice.

En décembre 2010, Andra McCartney a dirigé une marche sonore à Buenos Aires, dans le cadre du colloque Balance-Unbalance. La marche à débuté au centre culturel Borges, pour ensuite emprunter l’allée piétonnière Florida et le parc de la Plaza St. Martin, avant de retourner vers son point de départ. Lors de la discussion qui a suivi, les participants on discuté des différences entre l’expérience de marche solitaire et celle en groupe, la dernière attirant généralement le regard des passants, curieux du passage d’un groupe complètement silencieux. Les participants ont témoigné d’une écoute subjective, révélée par les connections qu’ils ont soulevées entre les bruits qu’ils faisaient eux-mêmes et l’environnement qui les entourait. Par exemple,  une personne a remarqué l’intensité du bruit fait par les pas des participants, notamment celui des talons hauts sur le pavé. Une autre participante a comparé l’expérience à celle qu’elle a vécue dans un autre quartier, alors qu’elle faisait une marche à l’aveugle. Malgé le fait que plusieurs connaissaient bien le quartier, la marche a permis plusieurs découvertes, notamment la rencontre avec un joueur de cornemuse, qualifiée par un des participants comme « surréelle ». Finalement, le groupe a été témoin d’une manifestation publique contre la mainmise des corporations sur l’agriculture, un évènement qui—lui aussi—tentait de « faire entendre » l’environnement.

De retour à Montréal, Andra McCartney a réalisé une courte pièce son et image intitulée « Look down, look up and listen in Buenos Aires » [Regarde en haut, en bas et écoute Buenos Aires] dans laquelle sont mélangés les sons recueillis lors de la marche et des photographies du quartier exploré. Le montage sonore, qui met l’emphase sur les changements perpétuels de l’environnement sonore urbain, a été déterminé de manière aléatoire en utilisant un dé à huit côtés pour choisir les extraits à inclure. La pièce est donc constituée de segments de 15 secondes provenant de la marche (qui a duré environ 40 minutes), séparés par des fondus-enchainés d’une seconde. Ces courts extraits ainsi que les images qui les accompagnent permettent ainsi de mettre en relation une variété d’éléments, tels que les motifs du pavé brisé, une plaque historique, les diverses textures du sol changeant, ainsi qu’une vue plongeante sur la ville avec ses gratte-ciels, ses jacarandas et les toits colorés de ses centres commerciaux.

Advertisements
  1. No comments yet.
  1. October 11, 2012 at 2:42 pm

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: